Perenco opère en République du Congo depuis 2001, date à laquelle CongoRep, une société commune de Perenco et de la SNPC (Société Nationale des Pétroles du Congo), a été créée pour exploiter le champ Emeraude. CongoRep opère également désormais le champ de Likouala (en partenariat avec Eni Congo). Perenco Congo, anciennement CMS NOMECO, exploite aussi le champ de Yombo avec le FPSO Conkouati. Depuis janvier 2017, Perenco Congo est aussi l’opérateur du groupe de champs de PNGF Sud.

Production 2018 70 000BOEPD 50millions scf/d

Activité de Perenco au Congo

Depuis 2001, la présence de Perenco au Congo s’est constamment étoffée, grâce à une stratégie de développement sur ses champs et à de nouvelles acquisitions, faisant progresser la production de 4 000 BOEPD à 70 000 BOEPD.

Sur le champ historique d'Emeraude, Congorep pallie le déclin naturel du réservoir en déployant un véritable savoir-faire technique et économique. Grâce à celui-ci, les équipes ont réussi, non seulement à éviter des fermetures de puits, mais aussi à améliorer les flux. La production d’Emeraude s’élève aujourd’hui à 11 000 BOEPD.

Depuis 2010, CongoRep est l’opérateur du champ de Likouala. Les travaux de perforation menés dans le réservoir du Cénomanien supérieur en 2012, puis la réussite de la campagne de forage conjuguée aux travaux de surface en 2014, ont permis à la production d’atteindre un record de 32 000 BOEPD. Après une phase de déclin, Perenco a engagé en 2017 une nouvelle campagne de forage, permettant de revenir à une production de l’ordre de 30 000 BOEPD.

Depuis janvier 2017, Perenco Congo opère également sur le groupe de champs de PNGF Sud, comprenant les licences Tchendo II, Tchibouela II, et Tchibeli Litanzi II, pour une production brute de 20 000 BOEPD. La synergie avec les champs voisins a permis à Perenco d'effectuer de façon rentable plusieurs redémarrages de puits.

 

 

Au nord du Congo, Perenco exploite les champs de Yombo et Masseko. A l’occasion du renouvellement du Contrat de Partage de Production en 2015 et en prévision des développements futurs, l’entreprise s’était engagée à installer un nouveau terminal flottant en remplacement du Conkouati, en place depuis 1992. La nouvelle unité flottante de production, de stockage et de déchargement, La Noumbi, installée fin 2018, permet de faire face à l’augmentation de la production de Yombo, proche de 9 000 BOEPD, et de celle du champ adjacent de Masseko, récemment mis en production. Résultat de la conversion d’un navire pétrolier, La Noumbi, est représentative du savoir-faire et de l’ingéniosité des équipes Perenco.

plateforme-Yombo-offshore-Perenco plateforme-Yombo-offshore-Perenco

CONTACT

CONCESSION LILIANE, QUARTIER NDJINDJI, BP 1225

+242 05 553 66 67 Nous Contacter