La mise en production du champ d’East Orovinyare au Gabon est un projet innovant, représentatif de la capacité de Perenco à relever de nouveaux défis, avec une approche originale, un savoir-faire unique qui repose sur l’ingéniosité et la créativité des équipes, dans une volonté affirmée de faire autrement.

Un projet stratégique

Avec le rachat d’East Orovinyare, découvert par Marathon en 1998 puis repris par la compagnie anglaise GGPC, Perenco vise à optimiser sa production et être ainsi le premier producteur de pétrole du Gabon avec plus de 100 000 barils par jour. Pour la première fois, le projet de mise en production des trois puits forés puis abandonnés par le premier opérateur a été jugé rentable grâce à une optimisation des coûts et la synergie avec les installations existantes. 

Les études préalables démarrent en février 2017. Pendant 8 mois, les équipes Géosciences et les départements Projets, Forage, Production et Logistique, vont interagir pour faire en sorte qu’EOV s’intègre parfaitement dans le schéma opérationnel de Perenco Gabon.

A l’issue de la phase d’études et une reprise de puits complexe, compte tenu de l’ancienneté du forage et de leur teneur en H2S, le point d’orgue de ce projet a résidé dans l’opération de levage de la future plateforme à 10 km des côtes gabonaises : une opération inédite consistant à utiliser un ancien rig de forage, l’Ogma, comme plateforme de levage et d’hébergement, au lieu d’affréter un bateau de service, dont les coûts auraient été excessifs.

innovation-EOV-3D-Perenco

Une opération de levage inédite

Après de nombreux tests, garantissant la faisabilité de l’opération et la sécurité, les ingénieurs vont faire appel à toute leur ingéniosité pour réussir cette performance, adapter l’outil à la plateforme, la plateforme à l’outil et faire face aux nombreux imprévus.

Une autre particularité du projet réside dans l’acheminement des éléments de la plateforme, à savoir le jacket, une pièce intermédiaire et le top side, d’un poids respectif de 250, 35 et 230 tonnes, au pied de l’Ogma par la barge B57, qui a transporté la structure des Etats-Unis jusqu’à Port Gentil quelques mois auparavant. Les phases de levage des trois éléments et leur installation avec l’aide des plongeurs, des soudeurs et de l’ensemble des techniciens en place vont se dérouler dans les délais impartis malgré les imprévus et une météorologie incertaine. 

Cette performance technique est particulièrement représentative du savoir-faire de l’entreprise : s’affranchir des méthodologies standard, travailler en parfaite synergie entre les différentes équipes opérationnelles et faire preuve d’ingéniosité et de réactivité.

innovation-EOV-production-Perenco

Une optimisation pérenne

La plateforme EOV s’inscrit dans une infrastructure déjà opérationnelle pour les champs au nord, à savoir le FSO Fernan Vaz pour assurer le stockage de sa production, la centrale électrique de Batanga pour alimenter ses installations ou encore le réseau de pipelines, allongé d’1 km.

Depuis sa mise en production, les 2 premiers puits assurent 4 000 barils/jour. Les équipes Forage travaillent d’ores et déjà sur la reconnexion du 3ème puits et l’équipe Géosciences sur de futurs projets. 6 millions de barils de réserves sont attendus pour 20 millions de barils en place.  

Cet exploit technique s’inscrit donc dans le cadre d’un projet stratégique pour le groupe, visant à renforcer la relation de confiance avec le Gabon et ses partenaires.

L’EOV en chiffres

•    Début du projet : février 2017
•    Opération de levage : octobre 2017
•    Mise en production : avril 2018, 2 puits au lancement, 4 000 barils/jour
•    Equipe : + 100 personnes impliquées sur ce projet
•    Plateforme EOV : 515 tonnes

CONTACT

PERENCO EOV

Nous Contacter