De la collecte et l’analyse des données jusqu’au suivi des campagnes de forage, les Géosciences sont par nature pluridisciplinaires et l’environnement multiculturel de Perenco offre un important portefeuille de projets dans une entreprise à taille humaine, en constante évolution. L’étude d’un gisement c’est un travail d’équipe qui mobilise, entre autres, des géophysiciens, des géologues et des ingénieurs gisement.

Des équipes pluridisciplinaires

Pour tenter de comprendre ce qui se passe sous terre, ce qui s’est passé et ce qui se passera, positionner les futurs points de drainage et d’injection, estimer les réserves et déterminer les travaux sur puits, la Géoscience réunit plusieurs métiers.

Les géophysiciens, cherchent à reconstituer l’image du sous-sol au moyen de prospection sismique, pour modéliser et caractériser les réservoirs. Les géologues, observent puis émettent des hypothèses permettant d'expliquer l’histoire de la déposition des roches et des déformations les affectant afin d'en comprendre l’agencement actuel. Les ingénieurs gisement étudient la dynamique de l’écoulement des différents fluides au sein d’un champ en production pour déterminer comment l’exploiter au mieux.

Aux côtés de ces trios, deux autres métiers permettent d’optimiser le travail des ingénieurs géosciences. Les pétrophysiciens qui récupèrent et analysent les mesures physiques collectées dans les puits et les Ingénieurs Pétrole (Petroleum Engineers), qui se focalisent au niveau des puits, pour en optimiser la production.  

Ensemble, ils proposent des plans de développement qui alimentent le forage et les équipes de workover. 

Enfin, une équipe au siège est également dédiée aux services techniques, c’est-à-dire à la gestion des données et des logiciels spécialisés, pour permettre à ces équipes de travailler de la manière la plus efficace.

employe-Turquie-Perenco

Des compétences intégrées

L'une des spécificités de Perenco tient dans l’intégration de ces disciplines.

La mise en commun de leur travail respectif, la confrontation des études et des idées, permettent de limiter les risques, d’obtenir une image la plus pertinente possible d’un champ et de réduire les incertitudes.

Toutes ces études sont réalisées suivant un cycle court, multi-projets, qui fonctionne comme un bureau d’études interne.

Au siège, nous avons une double mission : communiquer des études clés en main et valider les projets proposés par les filiales. Les équipes sont réparties entre Londres, qui regroupe les chefs métiers et plus de 50 collaborateurs, et une petite équipe à Paris incluant les pétrophysiciens qui sont ainsi au plus près des équipes opérationnelles, notamment du forage et des projets. L’intégration de ces compétences et la proximité avec les directions opérationnelles sont un véritable avantage compétitif.

Chaque filiale est également dotée d’une équipe géosciences dont le travail est axé sur le suivi des opérations et l’optimisation des puits en production. Au plus près des opérations, elles remontent au siège de nouvelles données collectées sur place qui permettent d’affiner et de mettre à jour les différents modèles.

Des métiers évolutifs et l’internalisation des savoir-faire

Nos différents métiers évoluent au fil des progrès technologiques et en particulier, grâce à l'augmentation des capacités de calcul des ordinateurs.

C’est notamment le cas de la géophysique. Aujourd’hui, la puissance des traitements mathématiques permet d’obtenir une plus-value sur des données anciennement acquises via un retraitement régulier, à réaliser tous les 3 à 5 ans, afin d’obtenir de nouvelles images, plus claires et plus fines.

employe-RDC-Perenco

Cela nécessite aussi de procéder régulièrement à de nouvelles acquisitions sismiques, pour obtenir des données de qualité, encore supérieures, qui seront à leur tour retraitées plusieurs fois dans les années qui suivent.

Depuis quelques années, nous avons commencé à internaliser une partie des prestations communément réalisées par des sociétés de services, comme par exemple, l’acquisition des diagraphies de puits ou le mud logging lors des forages.

L’internalisation de nouvelles compétences représente une véritable dynamique pour l’entreprise et génère le recrutement de nouveaux collaborateurs, tout en nous permettant de gagner en indépendance, réactivité et efficacité de coût.

Des parcours atypiques

Chez Perenco, aux Géosciences comme dans d’autres départements, nous favorisons les parcours transversaux. 

Certains de nos collaborateurs cherchent à développer des compétences multiples. Nous avons eu récemment deux cas représentatifs : un géologue senior de plus de dix ans d’expérience, qui a entamé un nouveau cursus pour devenir ingénieur gisement, et un ingénieur gisement, également très expérimenté, parti lui faire de la production sur site. Sa double compétence sera, à terme, un formidable atout. 

Ces montées de compétence s’inscrivent dans la logique de Perenco qui encourage la pluralité des parcours. Pour que le pétrole reste vraiment une aventure !