employe-Florence-Boutelier-Perenco

Florence BOUTELIER

Ingénieur géologue

Passionnée par les sciences de la terre et les voyages, c’est tout naturellement que Florence suit un cursus de géologie. Son désir d’apprendre, pour mieux comprendre, l’amène à faire le choix d’un début de carrière sur le terrain. Sa curiosité, son enthousiasme et sa détermination l’amènent aujourd’hui à rejoindre le Gabon pour une nouvelle aventure en filiale.

Quel est ton cursus ? Ton parcours ?

Je suis diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de Géologie de Nancy. J’ai choisi de suivre ce cursus, car j’étais passionnée par les sciences de la terre et ses disciplines fondamentales (géologie structurale, sédimentologie …) qui sont la base de la recherche pétrolière. Mon choix était conforté par le multiculturalisme, le dynamisme de ce secteur, l’envergure des projets. Puis, j’ai décidé de poursuivre ma spécialisation en intégrant l’IFP School. Sa renommée internationale m’assurait de voyager, ma seconde passion !

À l’IFP School, Perenco me parrainait. J’ai été séduite par les responsabilités que promettait l’entreprise. À l’issue de cette formation, j’ai été recrutée comme géologue. On m’a proposé d’être basée ou sur le terrain… sans aucune hésitation, j’ai choisi le terrain !

À 24 ans, je suis partie pour Muanda en République Démocratique du Congo en rotation. Mes missions comprenaient à la fois les études de réservoirs, mais également une partie plus opérationnelle. J’ai eu l’occasion de rencontrer les différents corps de métier et de suivre les géologues d’opérations, les ingénieurs production, les équipes forage onshore et offshore. Cette première affectation a duré un an et demi. C’était passionnant et très formateur. 
 

Quels sont tes missions et les enjeux de ta fonction ?

Ma mission principale concerne le support ou développement des champs opérés par Perenco, quels que soient les pays. Mon travail consiste à faire un modèle 3D du réservoir à partir des données de puits (carottes, logs, tests…) afin de comprendre : la distribution du réservoir, sa qualité, le type de fluide… J’interviens également dans l’évaluation pétrophysique, c’est-à-dire les analyses diagraphiques afin d’évaluer les paramètres clés à la modélisation (porosité, saturation en hydrocarbure, épaisseur nette productible). Cette double casquette me permet d’approfondir mon travail dans le but de cibler les zones potentielles et de proposer un plan de développement intégrant par exemple de nouveaux forages, des perforations additionnelles, des approfondissements de puits, etc. Je suis en constante interaction avec des équipes pluridisciplinaires qui intègrent également géophysicien, ingénieur réservoir, ingénieur puits…

En parallèle, je participe à des études d’évaluation pour le département New Business dans le cadre de projets d’acquisition. Cela me donne l’opportunité de travailler sur une variété incroyable de réservoirs : carbonatés, fracturés, salifères, et ce dans des pays où Perenco n’est pas systématiquement présent. Ces études préalables durent de quelques semaines à quelques mois. C’est également l’occasion de collaborer avec d’autres compagnies qui peuvent avoir des approches et visions différentes. C’est un travail intense et multiculturel qui me correspond bien. 

Aujourd’hui, je m’apprête à partir en filiale comme géologue de développement au Gabon. Je me prépare à une nouvelle vie, loin de ma famille et de mes proches. Mais je suis très excitée par le challenge. C’est une belle opportunité. Une nouvelle aventure !

Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier ?

Comprendre la roche pour la modéliser au mieux. Imaginer quel était son paléo-environnement de dépôt : des chenaux fluviatiles ? des plateformes carbonatées ? des turbidites ? Imaginer sa géométrie, son orientation dans l’espace, sa taille … 
Il faut une part de créativité, d’imagination et de conviction. C’est ce qui me plaît.

Quelle est la valeur de Perenco à laquelle tu es la plus attachée ?

L’Optimisme.

Questions décalées
  • Votre mot préféré ?

    Passion

  • Et celui que vous détestez ?

    Peut-être

  • Un remède anti-stress ?

    Rêver

  • Dans une équipe de foot, quel serait votre poste ?

    Attaquante

  • Quel est votre acronyme préféré ?

    OK

  • Une personnalité que vous adorez suivre ?

    Aucune

  • Qu’est-ce qui vous manque le plus quand vous êtes loin ?

    Ma famille

  • Comment restez-vous connecté à vos proches ?

    Réseaux sociaux (WhatsApp, Messenger)

  • Votre pays préféré ?

    L’Angleterre (pour Londres)

  • Vos vacances préférées ?

    Backpacks !