employe-Franck-Dy-Perenco

Franck DY

Directeur Général Wytch Farm - UK

Animer ses équipes, les faire sortir de leur zone de confort pour donner le meilleur d’elles-mêmes, motiver leur créativité et surtout leur donner l’exemple : Franck est avant tout un meneur d’hommes, qui sait s’adapter à son environnement humain et aux contraintes locales. Des qualités dont il a fait usage tout au long de son parcours, quelles que soient ses responsabilités en Afrique, en Asie et en Europe du Nord. 

Quel est ton cursus ? Pourquoi avoir choisi Perenco ?

« Une plateforme au milieu des baleines, c’est tout de même tentant »
Breton d’origine, j’ai passé mon enfance entre Madagascar et la Côte d’Ivoire. J’ai toujours eu le goût des voyages. Ingénieur de formation et diplômé de l’IFP School, j’ai découvert l’univers pétrolier grâce à un concours (de circonstances !) « Total Découverte » dont j’ai été lauréat et qui m’a permis de visiter une plateforme en mer du Nord.
Après mes études, j’ai rejoint CGG, leader dans les métiers en Géophysique, sur des missions au Gabon, en Tunisie, Oman, Algérie et finalement au Nigeria. Les conditions de travail y étaient à la fois stimulantes, difficiles mais aussi parfois humainement risquées. J’ai décidé de poursuive l’aventure en postulant chez Perenco. J’ai tout de suite pu apprécier la rapidité de prise de décision qui caractérise l’entreprise.

Quel est ton parcours chez Perenco ?

« Mises à part celles de l’Amérique latine, j’ai arpenté toutes les filiales de Perenco ».

J’ai démarré au Gabon, en 1995, en tant qu’ingénieur production puis chef de site. J’ai rapidement eu des responsabilités. J’ai été directeur des opérations au Cameroun, au Gabon, en RDC, avant d’être nommé directeur général de filiale en Tunisie et en Turquie.

En 2012, j’ai rejoint le Vietnam en tant que directeur des opérations dans le cadre de notre joint-venture dans ce pays. C’est une expérience particulière et formatrice, à titre professionnel, puisque tous les postes sont doublés et que Perenco n’opère pas directement. A titre personnel, j’ai pu découvrir le pays, loin des sentiers touristiques. J’en garde un très bon souvenir.

En 2015, j’ai rejoint la filiale du Royaume-Uni. Depuis 2017, j’occupe les fonctions de directeur général de Wytch Farm.

Peux-tu nous présenter ta filiale ? Quelles en sont les particularités ?

Wytch Farm est situé sur la côte méridionale du pays, autant dire la « Côte d’Azur » anglaise. 

Fin 2011, nous avons racheté les parts de BP, le précèdent operateur. Nous avons ainsi hérité d’installations construites principalement dans les années 80, mais aussi du puits historique de Kimmeridge, foré en 1959 au bord de la falaise, qui produit encore aujourd’hui. Nous disposons de 13 sites éparpillés, dont une île, regroupant 106 puits, reliés par une ramification de pipelines à une importante station de traitement, Gathering Station, elle-même reliée au terminal de Hamble, au sud de Southampton, par un pipeline de 96 km.

L’ensemble se situe sur un vaste territoire dans le Dorset estampillé « AONB » - Area of Outstanding Natural Beauty – zone de paysages protégés du Royaume-Uni. Nous opérons donc dans une région sensible et cohabitons avec de l’habitat et des installations de plaisance. C’est un champ mature par excellence, avec ses contraintes, et chez Perenco nous aimons les champs matures avec des contraintes.

Quels sont tes missions et les enjeux de ta fonction ?

« Des puits et des hommes »
Mes principales missions consistent à animer les équipes, donner le cap, garantir la profitabilité de la filiale et m’assurer qu’on opère à tout instant en toute sécurité. En synthèse, optimiser le potentiel des puits et des hommes.

A Wytch Farm, comme dans la plupart des filiales du groupe, notre objectif est de donner une seconde vie aux puits, de réétudier l’histoire des lieux, d’adapter les installations et les moyens de production, de trouver de nouvelles façons d’opérer, de forer pour rendre nos actifs plus profitables et pour rallonger ainsi leur durée de vie. 

J’ai également un rôle de représentation auprès des collectivités locales, et un rôle d’interface avec les organismes de régulation du Royaume-Uni. C’est d’autant plus important que nous sommes implantés dans une région touristique. L’intégrité technique et la sécurité sont des points primordiaux.