François LABAUGE

Directeur de production Gabon

Après 5 années de missions en rotation, pendant lesquelles il a aimé apprendre et partager ses connaissances, animer des projets variés au plus près des équipes, veiller à la sécurité de tous, François vient de rejoindre le Gabon comme directeur de production en expatriation. 

Quel est ton cursus ? Pourquoi Perenco ?

Diplômé de l’ENSTA à Brest, je me prédestinais à être architecte naval, à travailler au dimensionnement de navire, de plateforme et au suivi de construction. À l’occasion de mon année de césure, j’ai effectué un stage à Singapour. C’est là que j’ai entendu parler de Perenco et que j’ai décidé de réorienter ma carrière. J’ai intégré l’IFP School avant de rejoindre l’entreprise en 2013.

Quel est ton parcours chez Perenco ?

Je pensais démarrer comme ingénieur production. J’ai en fait été affecté au Pérou en tant qu’ingénieur projets. Une mission exigeante, qui m’a permis d’acquérir des compétences qui m’ont été très utiles par la suite. En 2014, je suis parti au Cameroun comme ingénieur production, puis chef de site. Poste que j’ai ensuite occupé en RDC, jusqu’à aujourd’hui. Après 5 années de missions en rotation, je m’apprête à partir au Gabon en expatriation en tant que directeur de production. C’est un grand changement, pour moi et ma famille.

Quels sont tes missions et les enjeux de ta fonction ?

Les missions d’un chef de site sont très larges. Elles consistent à assurer et optimiser les opérations en garantissant la sécurité de tous et des installations. Il peut s’agir d’opérations de production, de maintenance, de puits… Je dois veiller à leur bon déroulement, dans le respect des règles de sécurité et des procédures, tout en étant pragmatique.

Pour y parvenir, il faut animer plusieurs corps de métiers, plusieurs départements, planifier, prioriser, gérer les coûts pour tenir les budgets. Le management représente une part très importante de mon métier. J’ai beaucoup d’interactions avec les équipes terrain, en particulier les superintendants, et avec les chefs de départements et directeurs en poste dans la filiale.

Je suis également très engagé sur les questions de sécurité des hommes et du site. Je collabore en permanence avec le département HSE dont je suis, en quelque sorte, le premier représentant sur site. 
 

Et demain ?

En tant que directeur de production, je serai l’interlocuteur, au sein de la filiale Gabon, des différents chefs de site. Une fonction à nouveau très impliquante, avec une grande variété de sujets !
 

Comment me présenterais-tu l’entreprise ?

Perenco est une entreprise familiale, à taille humaine, qui travaille différemment. 
On relève des challenges en faisant perdurer la production de champs matures. Abandonner est un mot qui ne fait pas partie de notre répertoire !

Quelle est la valeur de Perenco à laquelle tu es le plus attaché ?

Les 7 ! Mais je choisirais la Confiance. 
La confiance que nous accordent les managers et qui nous pousse à avancer.

Questions décalées
  • Votre mot préféré ?

    Une expression : Il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions.

  • Et celui que vous détestez ?

    Une phrase que je n’aime pas entendre : « Ce n’est pas mon travail »

  • Un remède antistress ?

    Pas un … mais plusieurs ! La lecture, le sport, la photo.

  • Dans une équipe de foot, quel serait votre poste ?

    Au rugby ! 2e ou 3e ligne.

  • Quel est votre acronyme préféré ?

    MRVC (spécial rotationnaire)

  • Une personnalité que vous adorez suivre ?

    Le basketteur Lebron James
     

  • Qu’est-ce qui vous manque le plus quand vous êtes loin ?

    Ma famille (mais aussi le fromage et le saucisson !)

  • Comment restez-vous connecté à vos proches ?

    WhatsApp 
     

  • Votre pays préféré ?

    Le Mexique

  • Vos vacances préférées ?

    La farniente en famille ou sac à dos à la montagne.